De la nappe pavillonnaire à la ville transverse | Saint-Orens-de-Gameville (31)

Etude  sur la commune de Saint-Orens, Les traversées Saint-Orens : de la nappe pavillonnaire à la ville transverse

École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée – DSA d’architectes urbaniste

Maître d’ouvrage : Toulouse Métropole
Programme : recherche d’une identité territorial pour le tissu pavillonnaire et scénarios de densification
Co-traitant : Amélie Nourry (architecte, urbaniste), Jacques Ippoliti (architecte, urbaniste)

2012 – 2013

 


 

Située aux limites de Toulouse, la ville de Saint-Orens est un cas d’école. Véritable porte d’entrée de la capitale régionale sur la plaine agricole, la ville fait également partie d’un très vaste système géologique et hydrographique, générant un relief plissé et vallonné, à la rencontre des massifs de la montagne Noire et des Pyrénées. Un territoire qui a également subi une croissance générique caractéristique des années 1970. Aujourd’hui composée exclusivement de logements pavillonnaire, la ville est à la recherche d’une centralité et d’une redécouverte de son contexte géographique complètement nié, voire gommé par le développement uniformisant des raquettes, rues et impasses typiques des lotissements pavillonnaires.

Lien vers le livret complet de l’étude : Saint-Orens – étude complète